top of page

Des larmes d'encres

Voilà que depuis la semaine passée, je travaille avec mes encres naturelles faites maison. Je sors carrément toute la panoplie: saule, chêne, aubépines, noix , ronces.... l'acétate de fer, sulfate de fer .... J'ai besoin de la beauté de la nature, j'ai besoin de magie, j'ai besoin de travailler les matériaux provenant de nos arbres, nos poumons.


Et contradictoirement à ces poumons, je n'arrive plus à respirer , les larmes coulent sur le tableau et font partie de la création... J'ai juste besoin d'être avec moi...


Outre les encres que j'ai claquées sur mon support car je me sens à bout, je m'inspire du dessin laissé sous l'écorce par les insectes qui viennent manger le bois tendre. Et je dessine avec la "terre blanche" récupérée aux Maîtres du Feu (Ampsin) sur les encres.




Le dessin n'est pas qu'un dessin. Chaque chose qui m'attire, me fait poser des questions. Pourquoi? Qu'est-ce qu'est le mécanisme derrière tout cela, qu'est-ce qu'est la signification? Quel est le message? Je pense que la réponse est très personnelle, et pour chacun(e) sera différente qui regardera le tableau... Pour l'instant, je sais une chose, la tristesse est sous ma peau, tout dans la nature a son équilibre pour autant que ce n'est pas à l'excès, et quelque chose de beau se créera après. ..


L'appel de l'Univers


J'ai la chance de pouvoir participer , cette même semaine, à un concert de bols tibétains , par Henri-Denis Golenvaux.( www.sonologie.be)

Les gongs résonnent en moi comme un appel de l'univers, le battement de cœur de notre planète et une interconnexion incroyable avec un monde parallèle que je ne perçois que rarement, sauf à ce moment là...


Dissonance vers résonance



Je prends des plaques en mdf récupérées dans les déchets . En les disposant l'une à côté de l'autre je dessine aux encres naturelles ce gong qui résonne encore en moi, et ce sur la musique de Henri-Denis Golenvaux (j'ai acheté toute de suite son cd lol) (Et d'ailleurs, les chats ont bien aimé également => dodoooooossss )


Ensuite, je les sépare pour représenter mon ressenti de dissonance... et bizarrement, une nouvelle harmonie se crée. Tout en créant, j'ai l'impression d'avoir une conversation avec Dieu.


Divers messages m'arrivent, et je décide de mettre ouvertement ce que je ressens sur les réseaux sociaux....plus envie d'avoir peur, plus envie de me taire, juste être moi....en harmonie avec mon cœur et ce que je ressens.


L'oeuvre n'est pas encore finie.... l'encre noire intense des ronces est encore en train de sécher... demain je me laisserai guider par l'inspiration du moment. (et peut-être que j'aurai des pattes de chats en plus sur le tableau, ce serait marrant ;-)) Je sens que j'ai besoin de représenter cette inter-connexion avec le grand Tout que j'ai ressentie lors du concert....


Les suite et résultats dans les prochains jours :-)


Encore juste une chose: je vous aime et je vous fais de gros bisous!



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page