top of page

Der Steppenwolf



"Si la majorité a raison, si cette musique dans les cafés, ces divertissements de masse, ces êtres américanisés aux désirs tellement vite assouvis représentent le bien, alors, je suis dans l'erreur, je suis fou, je suis vraiment un loup des steppes, comme je me suis souvent surnommé moi-même ; un animal égaré dans un monde qui lui est étranger et incompréhensible."


Steppenwolf, voilà le nom qui m'est venu à l'esprit quand je regarde la peinture finie.

Ce morceau d'écorce repéré lors d'une balade aux Orres début mars 2022, source d'inspiration pour un dessin et la façon dont je me sens... devient ensuite partie intégrante d'une oeuvre réalisée lors d'une journée Vedic Art.





Steppenwolf... ce nom... je regarde sur le net. Pour moi, rien n'est hasard....

"Le Loup des steppes (titre original : Der Steppenwolf) est un roman de Hermann Hesse, publié pour la première fois en 1927. La première traduction française (J. Pary) est éditée en 1931 et est épuisée à ce jour. La traduction française disponible depuis 2004 est celle d'Alexandra Cade.

Chef-d’œuvre de la littérature du xxe siècle, interdit sous le régime nazi, ce roman a marqué son époque et reste aujourd'hui une des œuvres essentielles de Hesse. Le roman a été écrit pour l'essentiel pendant les années 1920 dans la ville de Bâle, en Suisse" (source Wikipedia)


Saviez vous que le groupe de rock Steppenwolf, surtout connu pour le succès du morceau Born to Be Wild, a été nommé en référence au titre du roman?


"L'empereur, les généraux, les capitaines d'industrie, les politiciens, les journaux, personne n'a la moindre chose à se reprocher, personne n'est coupable de quoi que ce soit ! On pourrait penser que tout va pour le mieux autour de nous. Seulement il y a ces douze millions de tués qui reposent en terre. (...) Les deux tiers de mes compatriotes lisent ce genre de journaux ; ils lisent chaque matin et chaque soir ce genre de propos. Chaque jour, on les travaille, on les exhorte, on excite leur haine, on fait d'eux des êtres insatisfaits et méchants. Le but et le terme de cette entreprise sont une fois de plus la guerre : celle qui approche, celle qui vient, et qui sera sans doute plus hideuse encore que la précédente. Tout cela est limpide et simple. Chaque homme pourrait le comprendre, pourrait aboutir à la même conclusion, s'il se donnait simplement la peine de réfléchir une heure. Mais personne n'en a la volonté ; personne ne veut éviter la prochaine guerre ; personne ne veut épargner à soi-même et à ses enfants le prochain massacre de millions d'hommes, si c'est au prix d'un tel effort. Réfléchir une heure ; rentrer en soi-même pendant un moment et se demander quelle part on prend personnellement au règne du désordre et de la méchanceté dans le monde, quel est le poids de notre responsabilité ; cela, vois-tu, personne n'en a envie ! Voilà pourquoi tout continuera comme avant ; voilà pourquoi jour après jour, des milliers et des milliers d'hommes préparent avec zèle la prochaine guerre." (Le Loup des steppes de Hermann Hesse)


Je ne peux donc m'empêcher à citer plusieurs passages... ce livre fera parti de ma bibliothèque... (les livres, c'est ma "cam" lol) Le plus fou dans l'histoire, c'est que je me pose exactement les mêmes questions... 95 ans après.

Je n'écris peut-être pas des livres, mais les messages me viennent par le biais de ce qui m'entoure... non je ne suis pas folle... l'univers me prévient, j'en suis convaincue...


Je pourrais encore écrire pendant longtemps sur la façon dont je me sens. En tout cas, 'steppenwolf' résume bien l'animal se trouvant en moi.


Rentrer en soi même, pour entrer en connexion avec notre être profond, permet ensuite de rentrer en connexion avec ce /ceux / celles qui nous entourent.... connexion vrai de cœur et non de ego. Facile à dire, facile à faire? Et non.... mais 'Suis' juste là , suis là , je suis ... et tu es aussi , il est , elle est , nous sommes, vous êtes, ils sont elles sont : conjugaison de être. Nous sommes des êtres de lumière, mais pour chacun(e) le tout commence par soi. Imagine la puissance si toute l'humanité de notre planète commence par une connexion de coeur à soi?



Tendrement,

Evi




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page